Qu'est ce que la vermiculite?

La vermiculite est un isolant en granules de couleur variant de l'argent-or au gris-brun. Elle est brillante à l'état naturel et s'apparente à de la moulée pour animaux. Elle a été utilisée dans les années 1920 à 1990 pour isoler les vides sous toit et parfois même dans les cavités murales et dans des cas plus rares, sous les planchers. Cet isolant est peu coûteux, incombustible, inaltérable, imputrescible (stable, inerte, n'attire ni insecte, ni rongeur). De plus, elle possède une excellente isolation phonique et thermique.

Quel est alors le problème avec la vermiculite?

Le problème est qu'elle peut contenir de l'amiante amphibolique qui peut être néfaste pour la santé, si inhalée. Près de 300 000 résidences au Canada ont été isolées avec de la vermiculite contaminée à l'amiante en provenance de la mine de Libby, au Montana sous le nom de Zonolite® Attic Insulation. Les fibres d'amiantes, lorsque présentes dans l'air, représente un risque pour la santé des personnes étant exposées. Il est à noter que ce n'est pas toute vermiculite qui peut contenir de l'amiante. Seul un laboratoire spécialisé en analyse de matériaux pouvant contenir de l'amiante peut le confirmer.

Qu'est ce que la vermiculite?

Souvent, cet isolant est caché sous l'isolant en matelas, dans le vide sous toit. Il est important de soulever l'isolant, à quelques endroits, afin de confirmer ou non la présence de vermiculite.

«La seule présence d'un matériau non conforme dans un édifice, voire une résidence, ne fait pas automatiquement que l'immeuble est affecté d'un vice caché»», a écrit la Cour du Québec en 2009.

Quels sont les risques?

Selon Santé Canada, il n'est pas obligatoire de procéder à l'enlèvement de vermiculite contenant de l'amiante si l'isolant n'est pas dans un espace habitable tel que le vide sous toit. «Si on n'y touche pas, il n'y a pas de problème».

Par contre, le fait d'en avoir pourrait avoir un effet sur le prix de vente lorsque vous revendrez un jour et certaines précautions doivent être prises afin de réduire le risque d'exposition:

L'acheteur va souvent exiger l'enlèvement de la vermiculite suite à l'inspection et son offre d'achat, ce qui peut représenter des coûts très importants car seul des professionnels suivant un protocole peuvent réaliser les travaux. Ces protocoles sont nécessaires car l'amiante est très volatile et représente des risques lorsque inhalée dans les poumons, tels que l'amiantose (maladie pulmonaire), le mésothéliome (tumeur) et le cancer du poumon.

Il est donc important, à la suite d'une inspection pré-achat, de faire analyser l'isolant pouvant contenir de l'amiante.

Comment procéder à l'analyse?

La meilleure façon de procéder est d'engager une firme spécialisée qui envoi un technicien sur place pour prendre les échantillons. La plupart des compagnies recommandent la prise de 3 échantillons distincts car la concentration d'amiante dans l'isolant peut varier d'un échantillon à l'autre. Un échantillon peut être testé négatif et le second, pris quelques pieds plus loin, positif (plus de 0.1%). Un test d'air est également recommandé suite aux travaux d'enlèvement de la vermiculite afin de s'assurer qu'il ne reste plus de trace d'amiante.