12 conseils pour préparer votre maison avant l'hiver

Voici une liste de pratiques à adopter pour le bon maintien de votre maison avant la période hivernale. Ces pratiques vous éviteront de mauvaises surprises cet hiver et ce printemps.

Pour l'extérieur

Nettoyer les gouttières et descentes pluviales :

Les débris peuvent obstruer les gouttières et empêcher l'eau de circuler librement. En les nettoyant, vous éviterez des accumulations de glace sur la toiture ainsi que les débordements pouvant apporter un surplus d'eau sur les revêtements extérieurs ainsi qu'au pourtour des fondations ce qui pourrait occasionner des infiltrations d'eau si les pentes de sol ne sont pas adéquates et/ou que des fissures sont présentes dans la fondation.

conseils pour préparer votre maison avant l'hiver

Boyaux d'arrosage et valve extérieure :

N'oubliez pas de débrancher vos oses à jardin connectées sur vos valves extérieures. La pression d'eau et glace de votre boyau pourrait briser votre valve et donc un risque de dégât d'eau à l'intérieur de la maison. De plus, votre valve d'arrêt est-elle munie d'une protection contre le gel? Si la réponse est non, il est important de fermer la valve intérieure connectée à ce conduit et de vidanger la valve extérieure. Advenant qu'aucune valve intérieure n'est présente, il serait opportun d'en faire installer une par un plombier.

Inspecter la toiture :

L'inspection régulière est primordiale afin d'éviter des infiltrations d'eau et dépenses coûteuses. Vérifiez à partir du sol si votre toiture est en état. Portez une attention particulière aux solins métalliques ainsi qu'au scellant au pourtour des émergences de toit. Est-ce qu'il y a des bardeaux manquants qui ont été soulevés par les grands vents? Si vous remarquez des ondulations au pontage du toit, le déneigement de la toiture devrait faire partie de l'entretien hivernal afin d'éviter une surcharge à la structure du toit. Par contre, pour une question de sécurité, faire affaire avec une compagnie spécialisée. En déneigeant les accumulations de neige, vous diminuez également le risque de chute de neige et de glace sur les passants.

Inspecter le calfeutrant au pourtour des portes et fenêtres :

Vérifiez l'état du scellant au pourtour des portes et fenêtres. Advenant que le scellant est fissuré ou manquant, ceci représente un risque important d'infiltration d'eau dans vos murs pouvant causer des dommages importants avec le temps.

Déneiger régulièrement les balcons, terrasses et issues de secours :

déneigement balcon, patio, terrasse

Les terrasses et balcons sont généralement conçus pour supporter ce poids mais l'accumulation de neige et glace pourrait les endommager prématurément. Advenant une faiblesse à la structure d'une terrasse ou un balcon, une accumulation importante de neige et glace pourrait s'avérer fatale. Mieux vaut prévenir.

De plus, une issue de secours bien dégagée permet une évacuation rapide en cas d'incendie. Ne pas négliger les fenêtres des chambres à coucher au sous-sol.

Pour l'intérieur

Nettoyer les filtres de l'échangeur d'air et du système de chauffage central :

Changement filtre échangeur d'air et système de chauffage

Ces appareils sont les poumons de votre habitation. Pour les filtres, un nettoyage aux 3 mois est recommandé afin de garder votre appareil propre et avoir un air sain dans la maison. Pour les échangeurs d'air et ventilateurs récupérateur de chaleur (VRC), le bloc récupérateur est aussi à nettoyer 2X/an dans l'eau savonneuse. Vérifiez si un conduit est présent sous l'appareil, pour les VRC, et qu'il redirige l'eau (condensat) vers un drain de sol.

Pour les systèmes de chauffage à air pulsé, surtout ceux au mazout, un entretien annuel par un professionnel est recommandé. En ayant un appareil bien calibré, vous sauverez en coûts de chauffage et éviterez des surprises en période de grands froids.

Nettoyez vos plinthes électriques. Les poussières (cheveux, poussières, poils d'animaux, etc.) peuvent s'accumuler à l'intérieur des appareils et dès qu'on les mets en fonction pour la première fois, une odeur de brûlé s'en dégage pouvant affecter la qualité de l'air, surtout pour les personnes souffrant de troubles respiratoires, allergies, asthme. Soulevez la grille devant l'appareil et nettoyez doucement à l'aide d'une brosse d'aspirateur.

Réduire la condensation aux fenêtres :

Tableau taux humidité pour contrôler la condensation

source APCHQ

Même avec une bonne ventilation, il y toujours un risque de condensation aux fenêtres lors de grands froids. Enlevez les moustiquaires aux fenêtres afin de permettre une meilleure ventilation jusqu'au vitrage des fenêtres. Laissez les rideaux ouverts pendant la nuit et essuyez le givre et ou condensation au bas des fenêtres le matin. Ne pas oublier d'utiliser les extracteurs d'air des salles de bain lors de l'utilisation des douches ainsi que la hotte de cuisinière lors de la cuisson. L'ajout d'un interrupteur avec une minuterie intégrée est une bonne pratique pour les extracteurs d'air.

Advenant l'absence d'extracteur d'air aux salles de bain, songez à en faire installer un acheminant son air humide à l'extérieur de la maison et non à l'entre-toit. Bien qu'une fenêtre ouvrante pourrait faire une partie du travail, à -40C, personne n'ouvre les fenêtres.

Inspecter les registres extérieurs pour la sécheuse / hotte / extracteurs d'air :

Parfois, les clapets des registres ne se referment pas complètement dû à l'accumulation de poussières. L'accumulation de charpie dans les conduits de sécheuse augmente le risque d'incendie. Il est donc important de les faire nettoyer, au besoin, par un professionnel. Lorsqu'un clapet ne se referme pas complètement, ceci devient une belle ouverture pour inviter l'air froid ainsi que les bestioles, cherchant un abri, à l'intérieur!

Réduire les infiltrations d'air :

Afin d'économiser en frais de chauffage, vérifiez toute infiltration d'air dans la maison : portes et fenêtres, prises électriques, interrupteurs, plafonniers, etc. Des pellicules plastiques peuvent être installées soi-même sur les vielles fenêtres. Vérifiez les coupes-froids au pourtour des portes et portes de garage. Remplacez-les, au besoin. Vous pouvez également rajouter un coupe-froid spécialement conçu pour les prises électriques et interrupteurs donnant sur un mur extérieur. Une technique efficace est d'utiliser une chandelle ou un bâton d'encens près des endroits susceptibles de laisser entrer l'air froid. Vous pourrez ainsi facilement localiser ces entrées d'air et ensuite remédier à la situation avec les bons produits.

Poêles et foyers :

Ces appareils sont responsables de nombreux incendies au Québec. Avant de s'en servir pour la première fois en période froide, il est essentiel de faire ramoner la cheminée par un professionnel membre de l'APC (association des professionnels en chauffage).

Puisards, fosses de retenue, pompes submersibles :

Puisard, fosse de retenue et pompe submersible

Vous avez une descente de garage au sous-sol? Le puisard devant la porte capte une quantité importante d'eau lors de pluie et fonte de neige. Il est essentiel qu'il soit libre de tout débris. Soulevez la grille, videz/nettoyez ce puisard ainsi que celui localisé au garage. Faites de même pour la fosse de retenue munie d'une pompe submersible. Testez également la pompe afin de s'assurer de son bon fonctionnement. Surtout si vous avez une descente de garage au sous-sol, l'ajout d'une deuxième pompe submersible (à batterie) est à considérer car advenant une panne électrique, cette dernière prendra le relais pour évacuer l'eau de la fosse de retenue empêchant ainsi un risque de dégât d'eau important au sous-sol.

Il m'arrive de constater la présence d'une pompe de secours à eau ou pompe venturi. Cette dernière doit absolument être protégée par un D.A.R. (dispositif anti-refoulement) afin de protéger vos conduits d'eau potable contre tout risque de contamination.

Détecteur de fumée et monoxyde de carbone :

Un avertisseur de fumée doit être présent sur chaque étage afin d'assurer la sécurité des occupants. Les piles doivent être remplacées au minimum 2 fois par année (aux changements d'heures), si c'est un modèle à piles. Appuyez sur le bouton 'test' de votre avertisseur de fumée, tous les mois, afin d'en vérifier son bon fonctionnement. Remplacez les détecteurs 10 ans après la date de fabrication indiquée sur le boîtier. Si la date est absente, ne prenez aucun risque, remplacez-les.

Un avertisseur de CO (Monoxyde de Carbone) devrait être installé dans tout bâtiment en présence d'une source potentielle de libérer des gaz toxiques (garage, chauffage au mazout, poêles et foyers, etc.). La présence d'un tel appareil peut vous sauver la vie.